assurance chien sans franchise : Comment bien choisir?

assurance chien sans franchise : Comment bien choisir?

Une fois qu’on l’adopte, notre petit compagnon est sous notre responsabilité et nous devons donc assumer tout ce qui lui arrive et tout ce qu’il va causer comme préjudices matériels.

Mais les dépenses liées à la santé de ces petits compagnons telles que la consultation chez les vétérinaires, la prescription de soins, les interventions chirurgicales en cas de maladie grave, peuvent être parfois très onéreux.
La assurance chien sans franchise devient la solution idéale pour faire efficacement face à ces dépenses médicales.

Que savoir sur la assurance chien sans franchise ?

En France, les propriétaires d’animaux peuvent atteindre la moitié de la population.Dans certains cas comme une maladie, un décès, ou tout autre dommage, votre animal de compagnie peut être couvert par une assurance chien sans franchise .

Mais qu’est-ce donc une assurance chien sans franchise ?

On peut dire que l’assurance pour les hommes et la assurance chien sans franchise sont presque pareils.

Elle concerne très souvent les chiens et les chats, et quelques fois les nouveaux animaux de compagnie comme les rongeurs, etc …
Au total, il existe 2 types de assurance chien sans franchise , notamment l’assurance responsabilité civile et l’assurance santé.
Elles payent une partie du montant de la facture médicale ou des frais liés aux dégâts produits par nos petits compagnons.
Pour que la assurance chien sans franchise soit efficace sur votre petit compagnon, ce dernier doit être identifié à l’aide d’un tatouage ou d’une puce électrique, être vaccinés tout le temps et avoir un âge compris entre 3 mois et 10 ans.

Dans quels cas la assurance chien sans franchise paye une partie de la facture médicale ?

Il faut savoir que la mutuelle ne vous remboursera pas totalement les frais de santé de votre petit compagnon.

Elle s’occupera de payer juste une partie.
Sur la liste des risques couverts, on peut trouver les frais vétérinaires avancés, les frais de vaccins, les frais d’opérations chirurgicale, certains dommages corporels et matériels.
Parmi les mutuelles, certaines proposent en plus une assurance décès couvrant les frais d’enterrement des animaux.
Les cas particuliers où l’assurance responsabilité civile est obligatoire
Les propriétaires doivent obligatoirement souscrire à une assurance responsabilité civile dans certains cas.
Ainsi donc, les voici :
Lorsque vous possédez un chien jugé dangereux, vous devez obligatoirement souscrire à l’assurance responsabilité spécifique.
Les pit-bulls et les bergers allemands sont quelques chiens qu’on peut citer parmi les chiens jugés dangereux.
Si vous possédez un chien de chasse et vous aimez pratiquer la chasse avec ce dernier, l’assurance responsabilité civile est obligatoire pour vous.
Cette dernière vous permettra de vous prémunir des éventuels problèmes liés à cette activité.
Si les chevaux pratiquent de l’équitation, leurs propriétaires doivent obligatoirement opter pour une mutuelle civile.
Dans le cas contraire, vous pouvez aussi vous assurer, mais sachez que l’assurance n’est pas nécessaire.
La majorité des éleveurs de ruminants tombent sur des problèmes de dégâts matériels causés par leurs animaux.
Les propriétaires d’animaux auront à dédommager les propriétaires des champs, vu qu’ils sont responsables de ces animaux.
Pour éviter tout éventuel problème, c’est l’assurance multirisque agricole qui est conseillé dans ce cas.

Plan du site